NOS DIPLOMES

EXIGENCES ACADEMIQUES

- Faire deux années de formation soit quatre semestres de 600 heures chacun après la Licence de la spécialité;
- Valider tous les quatre semestres en obtenant au 10 sur 20 au niveau de chaque semestre;
- Faire un stage d’immersion de deux mois en milieu professionnel à la fin du deuxième semestre;
- Faire un stage professionnel de deux à quatre mois au quatrième semestre;
- Produire et soutenir un rapport de fin de cycle.

VALEUR DES MASTERS

- Donnent droit aux emplois de cadre de conception, (projets et programmes, ONG, Administration, publique, à l’auto-emploi, de la Catégorie A1 de la Fonction publique burkinabè.
- Permet aux titulaires de poursuivre les études au cycle des Masters de recherche et au cycle de la thèse de doctorat.

EXIGENCES ACADEMIQUES

- Faire trois années de formation soit six semestres de 600 heures chacun après le Baccalauréat;
- Valider tous les six semestres en obtenant au 10 sur 20 au niveau de chaque semestre;
- Faire un stage d’immersion de deux mois en milieu professionnel à la fin du deuxième semestre;
- Faire un stage professionnel de deux à quatre mois au sixième semestre;
- Produire et soutenir un rapport de fin de cycle.

VALEUR DU DIA

- Donnent droit aux emplois de cadre de conception, (projets et programmes, ONG, Administration, publique, à l’auto-emploi, de la Catégorie A1 de la Fonction publique burkinabè.
- Permet aux titulaires de poursuivre les études au cycle des Masters II.

EXIGENCES ACADEMIQUES

- Faire une année de formation soit deux semestres de 600 heures chacun après le DTSA ou le BTS AGRO;
- Valider tous les deux semestres en obtenant au 12 sur 20 au niveau de chaque semestre;
- Faire un stage d’immersion de deux mois en milieu professionnel à la fin du premier semestre;
- Faire un stage professionnel de deux à quatre mois au deuxième semestre:
- Produire et soutenir un rapport de fin de cycle.

VALEUR DU DITA

- Équivaut à la Licence Professionnelle
- Donne droit aux emplois de cadre, (projets et programmes, ONG, Administration, publique, à l’auto-emploi, de la Catégorie A3 de la Fonction publique burkinabè.
- Permet aux titulaires de poursuivre les études au cycle des Ingénieurs d’Agriculture.

 

EXIGENCES ACADEMIQUES

- Faire une année de formation soit deux semestres de 600 heures chacun après le DTSA ou le BTS AGRO ;
- Valider tous les deux semestres en obtenant au 12 sur 20 au niveau de chaque semestre
- Faire un stage d’immersion de deux mois en milieu professionnel à la fin du premier semestre ;
- Faire un stage professionnel de deux à quatre mois au deuxième semestre
- Produire et soutenir un rapport de fin de cycle.

VALEUR DU DITA

- Équivaut à la Licence Professionnelle
- Donne droit aux emplois de cadre, (projets et programmes, ONG, Administration, publique, à l’auto-emploi, de la Catégorie     A3 de la Fonction publique burkinabè
- Permet aux titualires de poursuivre les études au cycle des Ingénieurs d’Agriculture

 

LICENCE DE THEOLOGIE (FOI ET DEVELOPPEMENT)

 

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

 

Au Burkina, l’enseignement en Théologie se fait essentiellement dans les structures de formation religieuse notamment dans les Grands Séminaires de l’Eglise catholique et dans quelques instituts des Protestants. C’est pourquoi, nous avons estimé que cette science sociale et ecclésiale qui permet à l’Homme de connaître et d’aimer davantage Dieu doit être enseignée à l’Institut Polytechnique Africain. Nous avons l’intime conviction que  Dieu se laisse découvrir par tous les hommes qui cherchent à le connaître. D’ailleurs Dieu adresse sa Parole et son Salut à tous les hommes sans discrimination. C’est sans doute pour cela que son Fils, le Christ, fait de tout baptisé, missionnaire de l’Evangile « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création », (Jn...). De ce fait, nous établissons des corrélations étroites et réelles entre, d’une part, la Foi et le Développement, et, d’autre part, entre la Foi,  l’Agriculture et le Développement, qui ont pour fondement existentiel, Dieu. Nous le savons, Dieu est « l’Alpha et l’Omega de la Foi et du Développement». 

 

C’est dans cette perspective que l’enseignement de la Théologie ou de la Science de Dieu va contribuer à la promotion de « tout homme et de Tout l’homme ». Cet enseignement que nous entreprenons de faire a été élaboré en référence aux programmes des Universités catholiques de Lille, de Paris, de Louvain, d’Abidjan, de Yaoundé, de Kinshasa et surtout en référence aux Lettres apostoliques «  Sapientia Christiana et Ex corde Ecclesiae » qui constituent les fondements existentiels de tout enseignement catholique.

 

Il va de soi que nous accordons une place de choix aux valeurs de référence de solidarité, de paix, de justice sociale sans lesquelles aucun développement des sociétés contemporaines ne peut se réaliser. S’il est indéniable que Dieu n’est pas de ce monde, il est aussi indéniable que Dieu est dans ce monde qu’Il cherche à transformer par les hommes auxquels il a donné Ordre de poursuivre son Œuvre de construction et de sanctification.

 

Objectifs

  • Former des cadres supérieurs capables de promouvoir la Foi et le Développement ou la promotion de « Tout Homme et de Tout l’Homme » ;
  • Apprendre aux étudiants  à être des hommes de Foi et de Développement.

 

 

Public cible

    • Les élèves titulaires du baccalauréat  (toutes séries confondues).

 

Connaissances et capacités acquises au terme des études

  • connaissances approfondies des fondamentaux de la Théologie, de la Foi et du Développement ;
  • capacités à analyser les problèmes de développement des sociétés contemporaines en référence aux principes de la Foi, à la volonté de Dieu ;
  • capacités à proposer des projets et programmes en vue de la promotion de la Foi et le Développement ;
  • capacités à évaluer les projets et programmes de développement en lien avec les valeurs de référence de Solidarité, de Justice et de Paix sociales.

 

Débouchés

Les étudiants, au terme de leur formation universitaire, doivent être capables de :

    • créer  des bureaux d’études en Théologie du Développement ;
    • travailler dans projets et programmes publics et privés de développement ;
    • poursuivre des études doctorales en Théologie et particulièrement en Théologie du Développement.

LICENCE DU GENIE CIVIL OPTION BATIMENTS-TRAVAUX PUBLICS (BTP)

 

 

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Au Burkina, les formations des étudiants en génie civil est actuellement assurée tant par les  universités et les instituts publics et privés. Malgré tout, les besoins de formation dans ce domaine ne sont totalement couverts. Par ailleurs, le pays a besoin des spécialistes de ce domaine. C’est pourquoi, l’institut va créer cette filière dans le cadre des écoles à métiers d’où l’élaboration des présents programmes.

 

Objectifs

  • Former des cadres supérieurs capables de créer et des gérer des entreprises en bâtiments et des travaux publics ;
  • Apprendre aux étudiants  à être des entrepreneurs en bâtiments et n travaux publics.

 

Public cible

    • Les élèves titulaires du baccalauréat  séries scientifiques et techniques.

 

Connaissances et capacités acquises au terme des études

  • connaissances approfondies des fondamentaux en génie civil ;
  • capacités à analyser les problèmes de développement du génie civil au Burkina ;
  • capacités à créer et à gérer des entreprises en bâtiments et travaux publics ;
  • capacités à élaborer, mettre en œuvre, évaluer les projets et programmes du génie civil.

 

Débouchés

Les étudiants, au terme de leur formation universitaire, doivent être capables de :

    • créer des bureaux d’études en génie civil ;
    • travailler dans projets et programmes de développement en génie civil ;
    • créer des entreprises en génie civil ;
    • poursuivre des études doctorales en génie civil.

LICENCE ET MASTER EN AGRICULTURE (INGENIEUR D’AGRICULTURE)

 

Problématique et contexte IA

Au Burkina, les formations des étudiants en Agriculture est actuellement assurée par des structures publiques et privées qui n’arrivent pas à couvrir les besoins des élèves titulaires du baccalauréat série scientifique qui voudraient faire des études dans ce domaine. Les besoins du pays en cadres de l’agriculture sont énormes.  Par ailleurs, il existe un potentiel des ressources humaines capables d’assurer ce type de formation. Il en est de même du potentiel en étudiants. C’est pour apporter sa contribution à l’accroissement de l’offre de formation dans ce domaine que l’Institut cherche à ouvrir une filière en agriculture.

 

Objectifs

  • Former des cadres supérieurs capables de créer et des gérer des entreprises agricoles ;
  • Apprendre aux étudiants  à être des entrepreneurs agricoles.

 

Public cible

    • Les titulaires du BTS Agro ou tout autre diplôme équivalent).

 

Connaissances et capacités acquises au terme des études

  • connaissances approfondies des fondamentaux en biologie et en agriculture ;
  • capacités à analyser les problèmes de développement de l’agriculture au Burkina ;
  • capacités à créer et à gérer des entreprises agricoles ;
  • capacités à élaborer, mettre en œuvre, évaluer les projets et programmes de développement agricole.

 

Débouchés

Les étudiants, au terme de leur formation universitaire, doivent être capables de :

    • créer des bureaux d’études dans les domaines de l’agriculture ;
    • travailler dans projets et programmes de développement agricole ;
    • créer des entreprises en agriculture ;
    • poursuivre des études doctorales en agriculture.

MASTER EN MANAGEMENT ET MARKETING

 

Problématique et contexte MASTER MM

 

Au Burkina, la rentabilité  économique et financière des entreprises publiques et privées n’est pas souvent atteinte à cause de l’absence des spécialistes  en Management/Marketing de haut niveau. Le domaine qui est assez nouveau n’est pas encore saturé. Le potentiel en étudiants dans ce domaine existe. C’est dans cette perspective que l’institut fera la formation en Master dans ce domaine, et ce, à travers les présents programmes.

 

Objectifs

Au terme de leurs formations, les étudiants seront capables :

  • d’analyser les problèmes de Management/Marketing des entreprises ;
  • d’aider les entreprises à trouver des solutions appropriées aux problèmes analysés.

 

Public cible

Les étudiants titulaires de la Licence en f Management/Marketing.

 

Connaissances et capacités acquises au terme des études

  • Capacités à analyser les problèmes de  Management/Marketing des entreprises ;
  • Capacités à aider à la recherche des solutions aux problèmes analysés ;
  • Capacités à s’insérer dans les entreprises notamment au marché d l’emploi.

Débouchés

Les étudiants, au terme de leur formation universitaire, doivent être capables de :

  • Faire de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en Management/Marketing ;
  • Concevoir des  projets et programmes publics et privés susceptibles de contribuer au développement des entreprises ;
  • créer des bureaux d’études en Management/Marketing.

EXIGENCES ACADEMIQUES

- Faire deux années de formation soit quatre semestres de 600 heures chacun après le DTSA;
- Valider tous les quatre semestres en obtenant au 12 sur 20 au niveau de chaque semestre;
- Faire un stage d’immersion de deux mois en milieu professionnel à la fin du deuxième semestre;
- Faire un stage professionnel de deux à quatre mois au quatrième semestre;
- Produire et soutenir un rapport de fin de cycle.

VALEUR DU DIA

- Equivaut aux Masters Professionnels.
- Donne droit aux emplois de cadre, (projets et programmes, ONG, Administration, publique, à l’auto-emploi, de la Catégorie A1 de la Fonction publique burkinabè.
- Permet aux titulaires de poursuivre les études en Master de recherche et en thèse de doctorat.

Problématique et contexte

Au Burkina, la rentabilité  économique et financière des entreprises publiques et privées n’est pas souvent atteinte à cause de l’absence des spécialistes de en Finance-comptabilité de haut niveau. Le domaine qui est assez nouveau n’est pas encore saturé. Le potentiel en étudiants dans ce domaine existe. Aussi, l’institut s’engage-t-il à ouvrir ce cycle en élaborant les présents programmes.

 

Objectifs

Au terme de leurs formations, les étudiants seront capables :

  • d’analyser les problèmes financiers et comptables des entreprises ;
  • d’aider les entreprises à trouver des solutions appropriées aux problèmes analysés.

 

Public cible

Les étudiants titulaires de la Licence en finance-comptabilité.

 

Connaissances et capacités acquises au terme des études

  • Capacités à analyser les problèmes financiers et comptables des entreprises ;
  • Capacités à aider à la recherche des solutions aux problèmes analysés ;
  • Capacités à s’insérer dans les entreprises notamment au marché d l’emploi.

Débouchés

Les étudiants, au terme de leur formation universitaire, doivent être capables de :

  • Faire de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en Finance-comptabilité ;
  • Concevoir des  projets et programmes publics et privés susceptibles de contribuer au développement des entreprises ;
  • créer des bureaux d’études en finance-comptabilité.
Page 1 sur 2